Portrait de Marie-Josée et Renaud, dans Avignon.Gaspésie, par Visages régionaux
Article

Plus qu’une goutte dans l’océan

Certain·e·s voient l’implication citoyenne comme une goutte d’eau dans l’océan. D’autres y voient l’incarnation de l’effet papillon. Pour Marie-Josée et Renaud, c’est un mode de vie. Mais comment ce couple fait-il pour jongler avec le rôle de parent et d’employé en plus de s’impliquer dans leur communauté et pour l’environnement? Dans cet article, il n’y a pas de formule magique. Seulement des idées à mettre en pratique.

Quand j’ai eu la chance de discuter avec Marie-Josée Racine et Renaud Quilbé pour le balado On le fait!, j’ai été happée : sur mon échelle personnelle de rendement des humains, ce sont des A+. Mais pas le genre de personne qui te fait sentir pas assez. Au contraire, le duo te donne envie d’en faire plus. Marie-Josée et Renaud sont à la fois un couple, des parents (de trois enfants, dont Éloi, qui est atteint de la trisomie 21 et du trouble du spectre de l’autisme), des professionnel·le·s, des ami·e·s, mais aussi des citoyen·ne·s impliqué·e·s. Et quand je dis « impliqué·e·s », c’est le moins qu’on puisse dire. Le couple est carrément investi.

Pour pouvoir s’impliquer comme on le fait […] c’est sûr qu’il faut faire de la place. Pis cette place-là souvent, il faut la prendre ailleurs.

Renaud, citoyen impliqué

Parent à la maison, un modèle différent

Pour répondre à leur besoin de faire partie du changement, depuis plusieurs années, Marie-Josée et Renaud s’alternent comme parent à la maison. C’est un modèle qui leur sied bien et qui leur permet de s’occuper des enfants tout en se donnant le temps et l’espace pour s’impliquer. Et cette implication, elle s’adresse d’abord à leur bulle rapprochée, puis à leur communauté, là où leur influence est plus directe. Mais c’est aussi ultimement un geste de société. Un engagement qui assure au final une influence plus grande, une influence qui va au-delà de leur milieu.

On a un bagage, des connaissances, des valeurs et des visions à partager. On sent une responsabilité. On est chanceux·euses d’avoir fait les études qu’on a faites. Aussi bien les mettre à profit, tant au niveau social qu’au niveau environnemental.

Marie-Josée, citoyenne impliquée

S’impliquer pour trouver l’équilibre

Dès leur arrivée en Gaspésie il y a plus de 10 ans, Marie-Josée et Renaud n’ont pas hésité à participer à des projets existants dans leur région d’adoption ou à en mettre de nouveaux sur pied. C’est de cette façon que le duo arrive à trouver son propre équilibre en tant qu’humain, en tant que couple et en tant que famille. Le premier gros projet de Marie-Josée, ça a été le Collectif Accès Sages-Femmes de la Baie-des-Chaleurs, une initiative qui vise à donner accès à ce service obstétrique aux femmes qui le désirent. Puis, pour calmer son écoanxiété, elle s’est impliquée auprès de différents comités et organisations environnementales, comme Environnement Vert-Plus, le Comité ZIP, La planète s’invite au Parlement et le Comité citoyen de Maria pour le climat.

Je ne vais pas changer nécessairement le cours de l’humanité, mais au moins, il faut que je me mette en action pour essayer de faire tout ce qui est possible à mon échelle.

Marie-Josée

En se mobilisant pour la défense de causes qui nous sont chères, Marie-Josée croit qu’il est possible d’avoir une réelle influence, par exemple en resserrant le tissu social et en sortant de l’individualisme. Des approches qui ont le pouvoir d’améliorer le sort de la planète et de la société, en commençant par leur communauté.

11 sec

Écoutez Renaud

De son côté, Renaud a fondé un groupe d’achat de produits biologiques, puisqu’il n’y en avait pas à l’époque dans la région. Parallèlement, il fait aussi partie du Conseil d’établissement de l’école primaire de Maria. Mais le gros projet qui l’a occupé plus récemment, c’est celui du caveau communautaire. Un espace retapé qui est maintenant partagé avec la population.

Se mobiliser pour la communauté : le caveau communautaire

Le caveau communautaire, c’est un bel exemple d’implication de proximité à la fois concrète et visible. Renaud nous explique la prémisse du projet.

De 2019 à 2021, Renaud a mené les efforts de restauration d’un caveau qui tombait en ruine sur son terrain pour le mettre au service de l’autonomie alimentaire locale. C’est le tout premier caveau communautaire à voir le jour dans la MRC Avignon.

Des producteur·trice·s maraîcher·ère·s et des citoyen·ne·s y entreposent ainsi leurs légumes racines et choux, en échange d’une contribution financière. C’est grâce à l’implication de la communauté que le bâtiment a pu être sauvé. C’est maintenant un espace qui permet aux gens d’entreposer convenablement leurs légumes. Pour la communauté de Maria, c’est une réussite collective!

Le caveau communautaire est devenu un projet porteur qui laisse sa trace tant du point de vue social que du point de vue environnemental, un projet qui fait la différence quant à la façon dont s’alimente la population. Qui sait? Ce projet fera peut-être des petits en inspirant d’autres citoyen·ne·s à mettre en place des initiatives complémentaires!

Avignon.Gaspésie vue de haut, par Visages régionaux
Crédit photo : Dominic Faucher

Se mettre en action pour la planète

En ayant choisi d’intégrer l’implication communautaire à leur mode de vie, Marie-Josée et Renaud ont fait le choix d’incarner leurs valeurs environnementales et de les faire valoir à leur échelle.

À titre d’exemple, avec Le comité citoyen de Maria pour le climat, le couple a signé la déclaration d’urgence climatique. C’est un petit pas pour la planète, mais un grand pas pour la ville de Maria. Pour le duo, c’était important que leur milieu s’affirme dans ce mouvement. Parce que ce n’est pas vrai qu’en environnement, tout se joue ailleurs. La lutte environnementale, elle commence ici, dans nos cours, chez nous.

16 sec

Écoutez Marie-Josée

En les écoutant parler, je me suis plutôt sentie réconfortée. Ce n’est pas la quantité des actions que l’on pose qui compte, puisque chacune d’elles, individuellement, peut avoir une influence sur nos vies personnelles et sur nos milieux. Et même si parfois on peut avoir l’impression que notre implication ne représente qu’une goutte d’eau dans l’océan, à l’échelle de sa communauté, cette même goutte peut faire germer un projet d’envergure!

Pour suivre nos péripéties à travers le Québec ou pour recevoir une dose de région chaque mois, abonnez-vous ici.

Contenu

Filtres

Par territoire

Par sujet

Par format