La Nef

Création d’un espace transitoire à Mont Carmel
CRÉER UN ESPACE D’ÉCHANGE

La Municipalité de Mont-Carmel et le comité de réflexion sur l’avenir de l’église ont mandaté Visages régionaux pour recueillir les propositions des citoyens sur le projet de transformation de l’église et sur le plan de développement. Visages régionaux a aménagé un espace transitoire devant l’église.

Cet espace transitoire a animé le parvis de l’église durant tout l’été et a permis aux citoyens de se réapproprier le centre du village. La Nef a servi de lieu où les citoyens pouvaient déposer leurs idées et propositions, mais aussi d’endroit où partager un souvenir ou une histoire liée à l’église.

« L’espace transitoire est une belle façon d’attirer l’attention des citoyens, de piquer leur curiosité afin qu’ils participent à la consultation. Le parvis de l’église a été un lieu de rassemblement pour plusieurs générations et nous souhaitons que cet endroit serve maintenant d’espace où les citoyens pourront s’arrêter et réfléchir à ce qu’ils veulent pour Mont-Carmel. »

Marie-Ève paradis, agente de développement et de loisirs.

Recherche de financement et coordination du projet
Identité visuelle et campagne de communication

Création d’un logo, d’un dépliant et de panneaux extérieurs expliquant la marche à suivre pour déposer ses suggestions.

Identité visuelle - La Nef | Espace transitoire à Mont-Carmel - Visages régionaux - développement des communautés - gestion de projet - consultation publique
La Nef | Espace transitoire à Mont-Carmel - Visages régionaux - développement des communautés - gestion de projet - consultation publique
La Nef | Espace transitoire à Mont-Carmel - Visages régionaux - développement des communautés - gestion de projet - consultation publique
4 commentaires
  • Pierre 25 septembre 2018 à 12:49 AM

    la nef ce situe dans l’église, votre projet se situe sur le parvis, ou au mieux sur le narthex. Un peu gênant.

    • visagesregion 25 septembre 2018 à 1:22 AM

      Bonjour! Avec La Nef, l’idée était de proposer un espace pour préparer les citoyens au changement de vocation du lieu de culte. Nous aimions l’image de faire transiter les citoyens du passé vers l’avenir, tel un navire sur la mer du temps. La Nef était donc un lieu de nostalgie où les gens pouvaient y laisser leurs souvenirs et leurs anecdotes en lien avec l’église, mais aussi leur idées pour son avenir et celui de leur municipalité. Le choix du mot nef est donc apparu pour ses multiples sens, et bien sûr, sa référence avec l’architecture du bâtiment. Toutes nos excuses si cette initiative ait pu vous offenser d’une quelconque manière.

  • Victor Teboul 12 février 2019 à 2:57 PM

    «Toutes nos excuses si cette initiative ait pu vous offenser d’une quelconque manière».

    Ne vous excusez pas. Foncez ! Bravo pour cette initiative originale, jeune et québécoise ! Oui, travaillons à faire connaitre et aimer nos régions. Faisons connaître leur créativité, leur dynamisme et leur sens de l’accueil. Mettons aussi l’accent sur ce que les régions offrent aux jeunes comme possibilité d’épanouissement pour leurs carrières et leurs familles. Intéressant comme nom pour votre projet, mais pourquoi ne pas l’avoir appelé, de manière plus directe : Virages régionaux ? Je vous souhaite du fond du coeur beaucoup de succès. Victor Teboul http://www.tolerance.ca

Laissez un Commentaire