Article

Une ville proactive qui a la culture à cœur

Qui a dit qu’une ville devait absolument avoir des infrastructures permanentes d’envergure pour offrir une programmation culturelle extérieure intéressante? À Waterloo, on croit à l’importance de la culture depuis longtemps et on croit surtout à son influence sur la qualité de vie des gens. C’est pour ça que la ville s’est donné pour objectif de rendre la culture accessible au plus grand nombre. Découvrez comment!

On évalue souvent le dynamisme d’une ville par son offre culturelle. La culture a un pouvoir d’attraction et de rétention indéniable et la Ville de Waterloo en est bien consciente. C’est pourquoi elle multiplie les efforts pour encourager et soutenir les initiatives qui donnent vie à la culture du coin. Que ce soit en convertissant les parcs en lieux de diffusion éphémères, en rendant disponibles des ressources essentielles comme de l’équipement ou carrément en contribuant financièrement aux projets, Waterloo se positionne comme un partenaire majeur pour la plupart des événements culturels.

La culture revêt une grande importance à Waterloo et ce, depuis longtemps. D’après Jessica McMaster, directrice générale adjointe à la Ville, « il y a une recrudescence de l’intérêt des citoyen·ne·s, des visiteur·euse·s et de la Ville à structurer cette offre. » La Ville soutient les différents organismes locaux pour maximiser la portée de ses initiatives clés. Elle soutient notamment La Maison de la Culture, un lieu de diffusion permanent, le Symposium de peinture du Parc du carré Foster et deux festivals organisés par Fancy Goat Productions, dont le populaire L’Underground, un festival extérieur gratuit pour les adeptes de musique punk, rock et métal.

Maison de la culture DE Waterloo. Crédit photo: Ville de pluie

La plus grandiose des petites salles

La Maison de la Culture de Waterloo c’est une vraie institution dans la région. La popularité de celle qu’on surnomme « la plus grandiose des petites salles » ne se dément pas avec les années, et pour cause. La programmation de cet ancien temple maçonnique transformé en salle de spectacle en 1989 n’a rien à envier à celles des grandes villes. Frédéric et son équipe font venir des bands vraiment trippants, des chanteur·euse·s, des humoristes; des talents bien établis et d’autres plus émergents, dans cette salle de spectacle intimiste qui peut accueillir jusqu’à 232 personnes. Et les gens d’ici et d’ailleurs n’hésitent pas à se déplacer pour en profiter!

Au-delà des murs de La Maison de la Culture

Pour rendre la culture encore plus accessible, La Maison de la Culture organise aussi une série de spectacles gratuits, les Mercredis chauds qui ont lieu tous les mercredis de l’été. Ce rendez-vous hebdomadaire prend place au Parc du centenaire, un espace phare qui a été aménagé de façon à accueillir efficacement ce genre de rassemblement. Faut savoir que ce parc se situe en plein cœur de la rue Foster, l’artère commerciale principale de Waterloo. Cette initiative culturelle fait donc d’une pierre deux coups en générant par la bande une belle affluence auprès des commerçant·e·s du coin.

Un symposium en plein air

Un autre parc bien exploité est celui du carré Foster. C’est dans cet endroit verdoyant de nature que se tient le fameux Symposium de Waterloo qui en est à sa 15e édition. Organisé par les Peintres unis de Waterloo, un collectif impliqué qui roule sa bosse depuis plus de 40 ans, cet événement attire des gens de partout et témoigne de l’importance de la valorisation des différentes formes d’art pour les citoyen·ne·s.

 

Crédit photo: Symposium des arts de Waterloo

 

Admirer des œuvres d’art dans un parc, c’est une belle façon de profiter de la nature autrement, de vivre quelque chose de beau en communauté, de faire de nouvelles découvertes artistiques, de jouer aux touristes dans sa propre ville, mais surtout, de se faire du bien à l’âme!

Des festivals qui font la fierté des Waterlois.es

Depuis 2015, la Ville peut compter sur la fougue de Fancy Goat Productions, un organisme à but non lucratif qui se spécialise dans la production d’événements artistiques et culturels. Ce sont trois trentenaires motivés ont eu envie de créer des événements audacieux qui ajouteraient un peu de groove à leur ville. L’initiative a rapidement conquis le cœur de la Ville, des commerçant·e·s et des citoyen·ne·s. On peut dire qu’ils ont réussi leur pari! On leur doit entre autres le festival de musique rock, punk et métal L’Underground qui a attiré près de 2000 festivalier·ère·s à la plage municipale de Waterloo lors de sa plus récente édition.

Il faut aussi remercier Fancy Goat Productions pour le Festival des bières un rassemblement arrosé qui se déroule chaque année à la Place du Centenaire. On y retrouve une quinzaine de brasseurs et de camions de rue et des prestations musicales. Bref, tout pour passer une journée festive comme on les aime.

 

On travaille en collaboration avec la Ville, mais aussi avec nos commerçant·e·s, et leur réponse est toujours positive.

Alex St-Martin, producteur Fancy Goat Productions

 

Comme elle peut compter sur la Ville pour du soutien financier, technique et logistique, la gang de Fancy Goat Productions est en mesure d’offrir des événements à faible coût. Pas de doutes, leurs initiatives contribuent au rayonnement de la ville en attirant des visiteur·euse·s de la région, mais aussi de partout au Québec.

Crédit photo: Martine Labonté
Festival l'Underground
Crédit photo: Martine Labonté

Des arts visuels à la scène métal

Toutes les formes d’art sont prises en compte dans la programmation culturelle extérieure de Waterloo. En y participant de différentes manières, Waterloo contribue à la diffusion culturelle locale, mais aussi à l’attractivité de son territoire tant d’un point de vue migratoire que touristique. La cohésion sociale et la participation citoyenne représentent aussi des répercussions positives de ces actions. On peut également parler de retombées économiques pour les artistes, les organismes et les commerçant·e·s du coin qui profitent de l’achalandage engendré par ces activités culturelles. La preuve que ça vaut la peine de s’engager pour la créativité et de réfléchir aux moyens de maximiser son milieu, de miser sur certains de ses actifs, comme les espaces verts, pour laisser une place de choix à la culture.

Fait intéressant : pour s’assurer d’avoir un plan qui portera des actions structurées avec des répercussions mesurables, Waterloo a lancé à l’automne 2022 sa première politique culturelle et patrimoniale, une politique basée sur les principes de l’Agenda 21 de la culture. La culture, la Ville de Waterloo en fait son affaire!

Pour suivre nos péripéties à travers le Québec ou pour recevoir une dose de région chaque mois, abonnez-vous ici.

Contenu

Filtres

Par territoire

Par sujet

Par format